Pourquoi les femmes n’arrivent pas a percer en Formule 1

Pourquoi les femmes n’arrivent pas a percer en Formule 1

Lors du Grand Prix de Malaisie, dimanche, Bernie Ecclestone, le grand patron d’la F1, a evoque l’idee de coder 1 championnat de l’univers exclusivement feminin. Car les courses se conjuguent avec un moment au masculin.

Notre pilote ecossaise Susie Wolff lors de la session d’essais prives, a Hockenheim (Allemagne), le 18 juillet 2014. (BERND WEISSBROD / DPA / AFP)

C’est la derniere lubie de Bernie Ecclestone. A 84 ans, le grand argentier d’la Formule 1 n’est pas a court d’idees Afin de relancer son sport. Cela propose de coder votre championnat de l’univers de F1 reserve aux femmes, dont les courses se derouleraient en lever de rideau des Grands Prix. Son secret espoir : convaincre les patrons d’ecuries prestigieuses comme Ferrari ou McLaren d’enfin embaucher une femme pilote . Depuis la realisation du championnat de l’univers, depuis soixante-cinq annees, seules cinq jeunes filles ont eu leur chance derriere un volant. Pour des resultats mitiges. Tentative d’explication.

Elles ont couru via des voitures depassees

De Maria Teresa de Filippis, qui courait en 1959 concernant la voiture qui avait vu Fangio etre sacre champion du monde un an plus tot, jusqu’a Giovanna Amati, via la plus mauvaise voiture Brabham de l’histoire de l’ecurie en 1992, aucune cherie n’a eu sa chance dans une Top team. Ces mauvaises experiences ont ancre l’idee que les femmes etaient incapables de rivaliser au milieu des hommes en F1. Comme le resume au New York Times (en anglais) Katherine Legge, recalee via l’ecurie Minardi en 2005 : “le souci, c’est qu’aucune equipe ne veut etre Notre premiere a engager une femme pilote, et risquer de devenir ridicule si la fille n’arrive nullement a finir la course.” En raisonnant ainsi, on n’est gui?re pres d’observer une femme dans un baquet.

On nos a recrutees pour faire son pub

Les deux dernieres jeunes filles a avoir pu avoir acci?s a un volant de F1 l’ont obtenu Afin de de mauvaises raisons. Notre premiere, la pilote sud-africaine Desire Wilson, fut recrutee avec Ken Tyrrell dans l’ecurie qui porte le nom au secret espoir d’attirer des sponsors. Au moins concernant le premier Grand Prix de la saison 1981, en Afrique du Sud. Deux ans plus tot, Tyrrell avait jure que pas une femme ne piloterait chez lui. Neanmoins,, sans sponsors et sans pilote, il n’a nullement La selection. J’ai premiere course de Desire Wilson reste prometteuse : elle rattrape un depart catastrophique pour se meler a Notre bagarre, depasse magistralement Nigel Mansell, futur champion du monde 1990, mais est trahie via sa mecanique. Seconde trahison : Tyrrell la remercie apres cette course, car 2 pilotes viennent de lui proposer un gros cheque pour courir dans son ecurie. Desire Wilson ne pilotera plus jamais en F1.

Notre pilote italienne Giovanna Amati au cours tout d’un Grand Prix de F3 a Brands Hatch (Royaume-Uni), le 17 aout 1991. (DARRELL INGHAM / GETTY IMAGES EUROPE)

En 1992, l’ecurie Brabham, moribonde, engage Giovanna Amati, juste avant le commencement en saison. Ses patrons esperent attirer medias et sponsors pour sauver l’equipe, au bord en faillite. Qu’importe que Notre jeune femme n’ait qu’une minuscule experience en F1 : 30 tours a bord d’une Benetton deux mois plus tot. Apres trois Grands Prix, son calvaire te prend fin : la malheureuse n’est parvenue a se qualifier pour aucune course. Larguee, elle terminait a pres de 10 minutes du meilleur temps libre et quatre secondes derriere le coequipier.

Les autres pilotes ne les acceptent jamais

Pour nombre de pilotes, se faire depasser via une femme est un deshonneur. Giovanna Amati raconte son passage au championnat italien de Formule 3, a la fin des annees 1980, au livre Fast Life : “Je devais souvent remplacer la decoration de ma voiture. Comme ca, les autres mec ne pouvaient jamais m’identifier de la course a l’autre. Pour eux, c’etait inconcevable d’etre battus par une cousine. Ils preferaient souvent provoquer votre accident que de me voir des depasser.” N’allez gui?re croire que nos trucs ont change voili . Susie Wolff, actuelle pilote reserve chez Williams se souvient i  nouveau d’la fois ou elle a depasse Jean Alesi au championnat d’endurance allemand DTM, a Notre fin des annees 2000 : “Cela a hurle a une radio, hors de lui : ‘Faites-la degager !’ le equipe lui a repondu calmement : ‘On ne est en mesure de pas grand chose y Realiser, il faut que tu la depasses toi-meme'”, raconte-t-elle dans un documentaire de la BBC (en anglais).

Interroges sur la question, nos pilotes actuels ne font jamais l’ensemble de dans la finesse, ni au politiquement correct. Notre palme revient au Britannique Jenson Button en 2005 : “Une fille a gros seins ne pourrait etre vraiment pas bien installee au baquet une F1, affirmait-il dans une interview au magazine masculin FHM (en anglais). Et nos mecaniciens n’arriveraient nullement a se concentrer. Mettez-vous a l’espace de celui qui doit attacher sa ceinture de securite. “

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

porno izle

EnglishTurkey